Du 21 au 24 octobre dernier, nous avons participé à la formation d’un réseau de projets culturels en mobilité douce, dont nous sommes l’un des membre fondateur, à Veynes dans les Hautes-Alpes. Aboutissement d’une rencontre lors de la Biennale Internationale du Spectacle en 2019, ce moment a uni 14 collectifs et compagnies et a fait émerger une envie d’allier nos forces pour monter des projets communs.
  A ce lien, un article du journal Le Dauphiné sur ces quatre journées.


 COMMUNIQUÉ OFFICIEL   

Veynes, le 24 octobre 2021

Naissance d’un réseau de projets culturels en mobilité douce.

La Veynes Déclaration

Devant le nombre grandissant de spectacles qui se déplacent à modes doux, nous avons eu envie de nous rencontrer.

Nous voulons agir en tant qu’équipes artistiques pour réduire l’empreinte écologique du spectacle vivant et faire évoluer notre relation aux territoires. Cette démarche rejoint les réflexions engagées par le secteur culturel pour sa transformation.

Du 21 au 24 octobre 2021 à la Volière aux pianos à Veynes (05), nous nous sommes retrouvé.es à plus d’une trentaine de membres de 14 structures/compagnies/collectifs qui choisissent de se déplacer (ou font déplacer leur public) à pied, vélo, cheval, en roulotte, voile : artistes, chargé.es de production, administrateurs.ices, technicien.nes… de toute la France et de Belgique, de diverses disciplines, envergures et expériences.

Nous avons fait connaissance, partagé nos expériences et échangé sur les points forts et les problématiques de chacun.e, nos valeurs communes, nos motivations, nos modèles économiques, nos modèles de gouvernance, nos solutions techniques, nos pratiques artistiques… Nos échanges ont été facilités par Mlles F avec le soutien du CITI* dans le cadre de ses Journées de l’Itinérance.

De ces 4 jours de rencontres et d’inspirations mutuelles ressort l’affirmation suivante :

Inclu.es dans un monde déjà dans le mur** et conscient.es de cette réalité, nous avons à cœur de nous regrouper pour partager nos démarches créatrices et développer une autre façon de vivre, de consommer, de diffuser des œuvres artistiques vivantes en visant à exclure l’utilisation de matières fossiles.

Ceci instaure un temps de vivre ensemble au sein des collectifs artistiques, des populations et des territoires. Nous désirons être l’affirmation constructive d’une autre façon de travailler que celle du modèle économique dominant.

Conscient.es de nos limites et de nos paradoxes, nous nous regroupons pour partager nos savoirs et nos expériences afin de diminuer les écarts restants entre nos actes et nos valeurs de respect du vivant.

Cette démarche nous est primordiale, elle peut aller jusqu’à influencer nos créations mais elle dépasse la question du contenu et des techniques artistiques.

Nous sommes heureux.se.s d’avoir jeté les premières bases d’un « Nous » et donnons rendez-vous aux personnes qui souhaitent rejoindre ce réseau pour une nouvelle rencontre au printemps 2022.

En cavale – Festival itinérant non motorisé, La Poursuite, Slowfest, Pianovélo tour des Alpes, Roulotte verte et compagnie, La piste aux quatre chansons, La Baleine, La joyeuse Lucie Holle, Ambulans Théâtre, Théâtre LèsGensDe, Waf Waf production, Roule ma poule, Le pas de l’oiseau, Théâtre des chemins.

Contact : itinerance-modesdoux@framalistes.org


Pour s’abonner à la mailing liste :
https://framalistes.org/sympa/subscribe/itinerance-modesdoux
 * Centre International pour les Théâtres Itinérants
** Social, économique, politique et écologique (dans le secteur culturel 80% de l’impact carbone d’un évènement type provient du transport).

Leave a Reply

Studio Carat, 16 allée des Terres Neuves, 33130 Bègles